USA – Bodie Ghost Town : la ville fantôme de Californie

USA – Bodie Ghost Town : la ville fantôme de Californie

La ruée vers l’or a vu une prolifération de villes minières, abandonnées aussi vite qu’elles ont vu le jour. Bodie en fait tristement partie. Située à 7h de route de San Francisco et à quelques pas du parc national de Yellowstone, elle est idéalement placée lors de votre road-trip en moto dans l’Ouest Américain. Pour y arriver, vous emprunterez à vos risques et périls une petite route de piste…

En arrivant à ses portes, vous serez tout de suite surpris par son ambiance, ici le temps a suspendu son vol. Tout droit sorties d’un western, des petites maisonnettes d’une autre époque en bois sombres se détachent du panorama désertique qui s’offre à vous : bienvenue à Bodie.
C’est en 1985 que le pionnier Waterman Bodey découvrit de l’or et donna ainsi son nom à ce camp minier.

Bodie
Photo d’Axelles Georges – Bodie, la ville fantôme

Après la découverte d’un filon d’or exploitable Bodie se développa. Banque, fanfare, voie de chemin de fer, autant d’aménagements pour séduire jusqu’à plus de 10 000 personnes en 1880. Mais très vite, la mauvaise fréquentation de la ville provoque hold-up, fusillade et bagarres : pas étonnant que la ville comptait 65 saloons !

Peu à peu l’or vient a manqué et progressivement les habitants bouclent leurs valises, laissant derrière eux la typique ville de Bodie. Deux incendies ravagent la ville, le dernier a été allumé par un petit enfant qui s’amusait avec une boîte d’allumettes en 1932. Aujourd’hui, un peu plus de 170 bâtiment ont été préservés dont l’église de la ville, quelque peu lugubre, on vous l’accorde.

L'église de Bodie
Photo de Gérald Garbez – L’église de Bodie, l’un des seuls établissements préservés

Derrière chaque porte se cache une histoire, un passé enfouit qui n’a pas bougé en dépit de la poussière accumulé. Les habitants semblent avoir quitter précipitamment les lieux. Une légende raconte qu’une petite fille apprenant son déménagement à Bodie nota dans son carnet intime : « Goodbye God. I’m Going to Bodie » – « Au revoir Seigneur. Je vais à Bodie »

L'intérieur d'une maison à Bodie
Photo de Gérald Garbez – Tout est à l’identique…couvert de poussière…

Classé monument historique en 1961, Bodie témoigne de l’épopée du Far West et de la ruée vers l’or. Bodie est libre d’accès (7$), seule la route pour y entrer est généralement fermée en hiver à cause des risques de tempête de neige.
D’ailleurs, Waterman Bodey a péri quelques mois après la découverte de Bodie dans une tempête de neige au cours d’un voyage d’approvisionnement à Monoville ?

Préférez donc l’été pour y passer !

Soyez vigilants, la ville est abandonnée, vous ne pourrez pas acheter à manger sur place, vous trouverez seulement de l’eau potable et une librairie.

 

A faire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Abonnez-vous

  • Une idée ? Un sujet ?

  • West Forever
    32 rue du bassin d’Austerlitz
    67000 STRASBOURG
    03 88 68 89 00
    Ecrivez-nous
    West Forever