USA | John Wesley Powell à la conquête du Colorado

publié le 24 mai 2019

Il y a quelques centaines d’années de cela, en 1869, l’ancien vétéran John W. Powell part en expédition. Accompagné de 9 montagnards, Powell souhaite éclaircir un point de la carte des Etats-Unis : The Green and Colorado Rivers, aujourd’hui connues sous le nom de Grand Canyon.

La Powell Geographic Expedition commença le 24 mai 1869 dans le Wyoming et dura 3 mois. Elle se finit 1 600 km plus loin, en Arizona. Cependant, le cœur de l’aventure fut de parcourir l’Amérique à travers sa nature sauvage à couper le souffle. The Flaming Gorge National Recration Area, Dinosaur National Monument, Canyonlands National Park et évidemment le Lake Powell. Des paysages qui n’ont pas laissé nos aventuriers indifférents.

Depuis 150 ans, les paysages ont tout de même quelque peu changé. Cela est notamment dû aux barrages qui ont été construits, altérant le courant des rivières et inondant les canyons. Heureusement, beaucoup des routes empruntées sont maintenant protégées, permettant de vivre une aventure sauvage sur les traces de Powell.

Voici une petite liste des passages accessibles de la Powell Geographic Expedition :

Lodore Canyon, Colorado

L’un des premiers canyons traversés par John Powell. Une gorge qui leur a donné du fil à retordre : ils y perdent un bateau et ses provisions.

« (…) comme nous y avons perdu un de nos bateaux, nous l’avons nommé Disaster Fall (Chute Catastrophique), de par l’expérience d’un tel périple et de nos pertes. »
— John Wesley Powell

Cependant, son nom Lodore lui viendrait d’un des équipiers de Powell, en référence à un poète anglais.

Flaming Gorge National Recreation Area, Utah

Sa célèbre eau cristalline fait d’elle un lieu touristique idéal, et ce toute l’année. Du bateau à la motoneige, c’est une destination incontournable.
Avec ses 600 kilomètres de littoral, la Flaming Gorge National Recreation Area offre de nombreux sites de camping et de chemins de randonnées. La réserve offre aussi des activités nautiques : plongée sous-marine, planche à voile, ski-nautique, pêche à la truite… Les possibilités sont riches !
La Flaming Gorge doit son nom à Powell et ses hommes, émerveillés par ses reflets rouges au soleil.

Cette partie de la rivière est pour les puristes l’une des meilleures routes. Le courant y est régulier, notamment grâce au barrage de Flaming Gorge. Les portes de Lodore offrent un accès saisissant du canyon. Des murs de grès couleur sang surgissent au-dessus de l’eau : un spectacle prodigieux.

Cataract Canyon, Utah

Beaucoup moins apprécié par les aventuriers de Powell, dû à ses nombreux rapides. L’un d’entre eux, The Big Drop, nous fait tomber de 30 mettre en moins d’un kilomètre ! Hasardeux et dangereux, il est peu conseillé aux non-professionnels de s’aventurer dans la rivière.
Mais il y a toujours de nombreuses activités qui sauront satisfaire votre envie de nature. Des chemins de randonnées vous emmèneront découvrir des paysages à couper le souffle dans le quartier d’Island in the Sky. Découvrez également le parc Horseshoe Canyon qui vous fera découvrir les arts rupestres sur une balade de 11 kilomètres.

 

Le fameux Horseshoe Bend…

Lake Powell Lake Powell, Arizona

Vous vous en doutez, ce fut l’endroit préféré de l’ancien vétéran. Anciennement s’y trouvait le Glen Canyon, dont les nombreux ruisseaux et alcôves avaient charmé Powell. 100 ans plus tard, le canyon est inondé et laisse place au Lake Powell.
C’est aujourd’hui un véritable lieu touristique : kayak, bateau, pêche… Vous pourrez également vous y promener sur plusieurs jours grâce aux zones de camping disponibles.

Grand Canyon, Arizona

Après 3 mois éprouvants, la Powell Geographic Expedition s’achève à ce qu’on connaît aujourd’hui comme le Grand Canyon. Powell et son équipe y dessinèrent la première carte du canyon. 150 ans plus tard, il est considéré comme l’une des sept merveilles du monde.
Ceux qui s’aventurent près du South Rim ou North Rim ont la possibilité de randonner et camper (avec permis) dans l’arrière-pays. Il est également possible de descendre à dos de mulet jusqu’au bord de la rivière.

 

Grand Canyon

 

La Powell Geographic Expedition s’est aventurée en terre inconnu pour éclaircir des points de la carte des USA. Une expérience intense et riche en découvertes. Aujourd’hui, ces zones ont été réaménagées pour le tourisme et représentent les plus beaux détours

Partager cette article

Un commentaire

  • Mihai STOURDZA says:

    Pour l’avoir fait en moto avec ma femme on a un souvenir inoubliable. Entre la legende Mother Road 66 et la route du Colorado notre coeur balance. Si vous pouvez faites en au moins une des deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *