Paysage Oatman

USA | Oatman : ce que cette ville vous réserve

publié le 21 octobre 2018

Oatman doit son nom à Olive Oatman, une jeune fille capturée par les indiens Mojaves et libérée, par son frère, en 1857. Aujourd’hui cette ville est incontournable, notamment pour ceux qui voyagent dans l’Ouest des États-Unis. Et plus principalement pour les amoureux de la 66 ! D’ailleurs, c’est la dernière ville avant la Californie située en Arizona.  En 1915, l’équivalent de plus de 10 millions de dollars de pépites d’or est retrouvé, et attire de nombreuses enseignes. Mais en 1960, avec le contournement de la route 66, la ville devient quasiment abandonnée. Il faudra attendre l’aube de la seconde Guerre Mondiale pour que la ville retrouve de l’attrait avec l’idylle de deux acteurs connus : Clark Gable et Carole Lombard. Mais quelles sont, aujourd’hui, les raisons d’y passer ?

Une ville authentique

Nichée entre deux collines arides, Oatman semble s’être arrêté dans le temps. C’est l’une des villes les plus authentiques que vous croiserez le long de votre périple. C’est l’occasion de découvrir une vraie ambiance de cow-boy, avec un show de braquage qui se déroule tous les jours de l’été dans la rue principale.

 

Oatman - Post Office

Photo de Pascal SANDOZ

Des rencontres insolites

Les ânes ont pris « possession » des lieux : ils sont plus d’une dizaine au cœur même de la ville et dans les alentours. Vous ne les trouverez nulle part ailleurs sur la 66. Véritable symbole d’Oatman, ils sont les descendants des mules (Wild Burros) des chercheurs d’or. Ces animaux sont protégés et dépendent même de la responsabilité du Département de l’Intérieur. Ne soyez donc pas surpris, certains portent un petit autocollant sur le front « Do not feed me » (ne me nourrissez pas) : en vérité ce sont les plus petits en plein sevrage. Les autres sont régulièrement nourris par les touristes et c’est sûrement pour cela qu’ils ont décidé d’élire domicile à Oatman. D’ailleurs vous trouverez ce qu’il faut pour les nourrir sur place en échange de quelques dollars.

 

Les ânes d'Oatman

Photo de Corinne BOMONT

Un hôtel hanté

A l’hôtel Oatman vous ne trouverez plus de chambres disponibles. Et pour cause puisqu’il a été reconverti en musée, restaurant, boutique de cadeaux et plus encore ! Durant la guerre, il était connu pour le passage de Clark Gable et Carole Lombard le 29 mars 1939 pour célébrer leur lune de miel. Se souvenant de cette nuit mémorable, le couple revint souvent à l’hôtel pour retrouver la paix qu’il leur offrait. En 1942 Carole mourra dans un accident d’avion à Las Vegas. Clark, ne s’étant jamais remis de la perte de son épouse, décèdera en 1960 d’une crise cardiaque. Aujourd’hui, l’Oatman hôtel est une attraction touristique car la rumeur de la présence de fantômes espiègles, dont les deux amants, rôdant dans l’hôtel rend le lieu visité chaque jour : la visite du musée va d’ailleurs dans ce sens puisqu’il est possible de visite encore la chambre de Carole et Clark !

 

Oatman est donc un arrêt insolite à faire lors de votre passage aux États-Unis. Si vous y passez le 4 juillet, vous aurez sans doute la chance de voir le concours de cuisson d’œuf à l’extérieur ! Non, vous ne rêvez pas…Dans le désert, la température monte largement au-dessus des 35°C…

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *