USA | Nathalie voyage en trike dans l’Ouest Américain !

publié le 2 décembre 2019

Nathalie a fait un roadtrip avec ses frères et un ami dans l’Ouest Américain. Après plusieurs années sans rouler à moto, elle a décidé de partir en trike, car l’envie de participer à ce voyage était plus forte que tout…!

1. Racontez-nous votre voyage

Un road trip en Harley dans l’Ouest Américain est une idée qui titillait mon frangin depuis un bon moment. Avec un deuxième frère motard qui vit dans l’Est Américain, chez qui nous avons été à plusieurs reprises et qui avait, lui, déjà fait ce voyage en voiture, très vite, l’idée s’est transformée en projet concret. Et je n’avais qu’une envie : c’était d’y participer !

2. Pourquoi partir en trike ?

J’ai 55 ans et, bien qu’ayant un permis moto depuis plus de 30 ans, cela faisait des années que je n’avais plus roulé. Je ne me sentais pas capable de maîtriser une grosse cylindrée. J’ai donc testé le “Freewheeler” (petit trike) chez Harley : c’était une révélation, un plaisir indescriptible, une liberté retrouvée de pouvoir à nouveau “faire de la moto”, tout en sécurité sans problèmes de stabilité ou de poids. Il suffit d’appliquer quelques consignes très simples pour conduire aisément un tel engin.

 

3. Comment s’est déroulé la préparation de votre roadtrip ?

Nous avons confié notre projet à West Forever, qui nous a concocté un circuit idéal, à notre mesure, selon nos voeux. Lionel nous a proposé une formule parfaite : tout est prévu, tout est réservé, aucune démarche à faire ! Le petit livret de voyage qui accompagne la carte géographique, avec l’ensemble des trajets, visites, points de vigilance, consignes et astuces, est un véritable trésor de renseignements. Tout s’est déroulé conformément à ce livret ! Les hôtels étaient luxueux et l’accueil charmant.

 

4. Et une fois sur place ?

Nous sommes donc partis à 4, chacun sur sa Harley : mes deux frères, un copain et moi-même, fin septembre, pour une boucle de 3000 kilomètres pendant 9 jours de rêve ! Je ne vous dis pas ma fierté d’être là, sur mon gros trike, à les suivre sans aucun problème, y compris sur les routes les plus sinueuses ! C’était la plus belle expérience de ma vie, et cela dans un environnement enchanteur, merveilleux… Amazing !

 

5. Pour vous, quels ont été les lieux les plus impressionnants ?

Les paysages défilaient, différents tous les jours et à chaque fois plus vastes, plus majestueux, plus enchanteurs que la veille ! On en a “plein les yeux”, on vit la beauté et la grandeur de la nature au quotidien. La chaleur du désert de Joshua Tree, l’immensité du Grand Canyon, Monument Valley et ses Indiens, Arches au coucher du soleil. Canyonlands – en Jeep cette fois, Zion et ses bouquetins, le flamboyant Bryce Canyon. Sans oublier le gigantisme, la foule, la démesure des grandes villes de Las Vegas et Los Angeles.

 

6. Vous avez fait ce voyage fin septembre, une bonne période pour partir ?

La météo a été idéale, tout au long du parcours (un seul orage, vers Oatman, avec petit passage à gué)… La saison est encore très touristique à cette époque, mais les espaces sont tellement grands qu’on ne se bouscule jamais. Il y a de la place partout. Et nous ne sommes pas passés inaperçus avec nos motos. Nombreux sont les touristes qui ont voulu une photo avec mon trike, et qui nous regardaient passer dans le vrombissement si caractéristique de nos moteurs !

7. Un souvenir à nous raconter ?

Notre souvenir le plus insolite – et aussi notre plus grosse frayeur – fut de voir une touriste asiatique basculer en arrière au bord du précipice non sécurisé à Bryce Canyon, prête à glisser dans le vide, et que nous avons pu sauver in extremis, en faisant la chaîne humaine à 4, pour arriver jusqu’à elle et la tirer vers le sentier, sous les yeux terrorisés de son groupe, pétrifié ! Nous garderons à vie un souvenir inoubliable de ce road trip à moto, et l’idée de repartir pour compléter la boucle, germe déjà dans nos esprits émerveillés…

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *