AFRIQUE DU SUD | Hermanus : pour observer les baleines

publié le 6 mars 2020

Arriver par la route à Hermanus, en Afrique du Sud, est déjà un privilège, tant les routes qui y mènent sont extraordinaires. Cette ville est située tout au nord du continent d’Afrique du sud, dans la province « Western Cape ». C’est d’abord un port de pêche, mais aussi un lieu de retraite et de détente.

Hermanus, un lieu idéal…

Hermanus fait face à l’immensité maritime qui mène à l’Antarctique, coincée entre l’Océan Pacifique et l’Océan Indien. Jadis, elle était spécialisée dans la chasse à la baleine. Bien heureusement, depuis elles sont devenues une espèce protégée et la chasse à la baleine est donc totalement interdite.

Depuis 1992, un « crieur de baleine » sonne la corne lorsqu’un cétacé est aperçu à l’horizon. Cette baie est idéale pour observer les baleines dans leur état naturel mais pas que … !

…pour observer les baleines

  • Hermanus se situe au cœur de la Baie de Walker en Afrique du Sud. Ce spot est idéal puisqu’il est situé dans les eaux peu profondes et protégées. En effet, les baleines y viennent pour mettre en bas.
  • Il faut savoir que les baleines se rapprochent des eaux peu profondes et des côtes pour mettre bas de juin à novembre. Puis, quand l’été approche, elle se dirige avec leurs nouveaux nés vers le pôle sud.
  • Hermanus et sa côte vous permet d’observer les baleines tout en restant sur la terre ferme.

…et pas que !

  • Hermanus, c’est aussi une concentration d’hôtels de charme et de restaurants d’une qualité rare qui en font une destination balnéaire très agréable
  • A l’heure où le soleil se couche, faites quelques pas sur la promenade du bord de mer. Les grandes maisons blanches, la lumière douce, la mer turquoise. Ainsi, tout invite à la rêverie !
  • Découvrez les établissements vinicoles de la région et la route des vins d’Afrique du Sud
  • Hermanus est une ville étape incontournable sur le circuit « Rainbow Ride » de West Forever, la dernière avant le retour au Cap de Bonne-Espérance

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *