USA | Les frères Daltons : affreux brigands ou faux bandits?

publié le 29 mai 2020

Les frères Dalton ont inspiré de nombreuses histoires, notamment celle de Morris et Goscinny : le fameux Lucky Luke. Mais, contrairement au lonesome cowboy, ces frères ont réellement existé. Qui étaient-ils vraiment ?

Qui sont les Daltons ?

Cette équipe fraternelle sema la terreur dans le Far West durant à peine deux ans dans les années 1890. Leurs attaques étaient principalement dirigées vers des trains, banques ou encore calèches et diligences. Les frères Dalton sont en réalité, 4 enfants, issus d’une fratrie de 15. Les frères Dalton ne sont donc pas tous des hommes, et encore moins des bandits.

Pas tous dans la même bande de Dalton…

Alors que certains ont choisi la voie du banditisme, d’autres ont préféré mener une vie tranquille ou devenir Marshall, comme Frank, abattu durant sa carrière par des contrebandiers. 3 de ses frères tentèrent de lui succéder, mais face à la corruption et les règles imposées par l’État, Grat Emmett et Bob démissionnent. Quelques années plus tard, ils forment un gang, celui des Dalton. En parallèle, un autre gang se forme le “Doolin-Dalton”, clan formé par Bill Dalton et un de ses amis… mais ne sévira pas longtemps.

 

 

 

 

Des débuts fracassants

Le coup de feu est lancé lors d’un étape repos à Silver City pour rejoindre le Nouveau-Mexique. Dans un restaurant chinois, les Dalton participent à un tournois de jeu mexicain le “Monte”, qui s’avère être truqué. Pour se venger, ils décident de faire leur premier hold-up.

Rapidement, 5 autres bandits rejoignent la bande. Cette dernière est si bien organisée qu’elle fait même appel à Miss Moore, une espionne qui fournit les horaires des trains, et les marchandises transportées. En 1892, leurs têtes sont mises à prix pour 40.000 $.

Un casse de fin

Sentant la menace arriver, ils montent leur dernier gros coup avant de quitter le pays. Le plan : braquer deux banques au même moment à Coffeyville, dans le Texas. Bob et Emmet se chargent de la Federal National Bank, tandis que Grat et les autres brigands dévalise la Condon Bank.
Le projet vire au vinaigre, lorsqu’un indicateur faisant partie de la bande “Chapman” trahit Bob et le tue de sang froid. De l’autre côté, l’employé de la banque indique à Grat que le coffre fort ne s’ouvre qu’à une heure bien précise. Tout cela fait perdre du temps à la bande, et le shérif arrive bien avant leur fuite. Tentant le tout pour le tout, ils essayent de s’échapper sous une pluie de balles dont seul Emmet en sortira blessé, mais vivant. C’est la fin de leur courte épopée dans l’Ouest Américain.

 

Le dernier filou

Après de nombreuses années en prison, condamné à perpétuité, Emmet est libéré 14 ans après son emprisonnement. Il devient auteur en rédigeant une autobiographie “Beyond the Law” ou encore de “When the Dalton Rode”. Il décède en 1937, après avoir joué son propre rôle dans une adaptation hollywoodienne de l’histoire des Dalton.

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *