Mont Fuji entouré de fleurs de cerisiers

JAPON | Le Mont Fuji : symbole du Japon

publié le 14 juin 2019

Avec 3 776 mètres d’altitude et plus de 300 000 visiteurs par an, le Mont Fuji est un des emblèmes du Japon. Aussi connu sous le nom de Fuji-San, ce volcan est situé au cœur de l’île. Sa prestance, ses mythes et ses croyances en font un incontournable pour les touristes comme pour les locaux. Mise en abîme de ce monument naturel spectaculaire…

Comme les volcans d’Auvergne, le Mont Fuji est né de coulées de lave, d’amas de rochers ainsi que de cendres. N’étant pas rentré en éruption depuis 1707, on le dit assoupi et le risque d’éruption est donc considéré comme faible. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2013, c’est un lieu sacré et une source d’inspiration artistique indiscutable.

Un peu d’histoireLe haut du mont Fuji, on aperçoit le cratère du volcan

Les japonais l’appellent Fujisan. Étymologiquement parlant, San s’utilise pour parler d’une personne que l’on respecte. Ce qui n’est pas étonnant, car dans la langue japonaise, on personnifie les montagnes et les volcans. En fait, il y a plus de trente façons différentes de surnommer ce volcan ! Ces appellations ont souvent des connotations religieuses ou poétiques. Cela témoigne de son importance aux yeux des habitants.
La montagne s’impose naturellement autour de la région des cinq lacs Fujigoko (lacs Motosu, Shoji, Sai, Kawaguchi et Yamanaka). Tous des endroits privilégiés pour admirer sa puissance, par temps clair.

Mont Fuji : un véritable symbole

Bercé de mythes et de légendes, le Fuji-San est vénéré comme un esprit, réunissant les quatre éléments, l’air, le feu, l’eau et la terre. Pour beaucoup de locaux, le volcan est une entité divine à part entière, possédant une âme. En effet, il représente pour eux la paix et apporte la prospérité. Qu’importe la religion, le Mont Fuji rassemble dans ses croyances et est un véritable symbole, même à l’international.

Considéré comme la destination préférée des japonais, le Fuji-San accueille entre 200 000 et 300 000 visiteurs par an. Il fait partie des « choses à voir avant de mourir ».

Représentation graphique du Mont Fuji

Escalader le Mont Fuji

Ses sentiers sont ouverts 24h/24 de juillet à septembre. Un bus vous dépose à 2 300 mètres, point de départ des sentiers. L’intérêt de l’ascension est d’arriver au sommet pour y admirer le lever ou le coucher du soleil. Un spectacle extraordinaire qui ne vous laissera pas indifférent !

Cependant, l’ascension est loin d’être une promenade de santé. Pour escalader le Fuji-San, il faut être préparé ! La montée est déjà un petit challenge et entre la station et le sommet, on perd facilement 20°. Si vous vous y aventurez, il est donc important de s’habiller chaudement.

Malgré le défi que cela représente, des huttes sont placées tout au long du parcours. De quoi vous reposer, y déguster des ramens et du riz au curry, ou encore d’y passer la nuit.
Point culminant du Japon, le Mont-Fuji est un intérêt culturel, artistique et sportif à ne pas manquer.

Mont fuji vu d'un lacIntéressez par l’ascension ? Quelques infos pratiques

Tarif total :
Aller-retour en bus : 5.200 yens (environ 43€)
Ascension gratuite, donation de 1.000 yens minimum (environ 8,18€) suggéré

Saison officielle :
Sentier principal (sentier Yoshida) : 1er juillet au 14 septembre
Autres sentiers : 10 juillet au 10 septembre

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *