la valley of fire

ROUTE | 5 routes des Etats-Unis à faire une fois dans sa vie

publié le 28 juin 2019

Parcourir les Etats-Unis à moto, c’est le rêve de n’importe quel rider. Mais parmi les centaines de routes américaines, comment savoir laquelle traverser ? Il y en a pour tous les goûts : grands espaces, routes aux paysages extraordinaires ou bien routes historiques. Aujourd’hui, on vous aide à trouver LA route de votre prochain RoadTrip.

Mythique Route 66

Devons-nous vraiment vous présenter la route la plus célèbre des Etats-Unis ? Bien plus qu’une route, elle est devenue un symbole de l’Amérique. La 66 fait rêver et alimente les fantasmes des motards du monde entier. Ses histoires racontées notamment par les « anges » de la 66 en font une route mythique et incontournable !

La Mother Road s’étend sur 3 943km. De Chicago à Los Angeles, on y revit en partie, la migration des colons lors de la Conquête de l’Ouest. Durant le voyage, on découvre une Amérique authentique et inimitable : drive-in, stations-service, fast-food, motels aux néons colorés… Vous plongerez dans des paysages incroyables, qui ont inspirés tous les westerns de votre enfance.

Pour en découvrir toutes les subtilités, il faut suivre son tracé d’origine, kilomètre par kilomètre. Mais si vous êtes un peu plus pressé ou à la recherche des plus beaux passages de la Mother Road, on vous conseille la partie côté Ouest Américain, notamment entre Flagstaff et Oatman.

 

Tout au long de la route, le temps semble s’être figé dans les années 50-60. Ces endroits regorgent de souvenirs et d’anecdotes que les locaux partageront avec plaisir.

Pour votre prochain RoadTrip sur la 66, on vous conseille de partir entre mai et septembre. Il y fait parfois très chaud, mais certains tronçons sont fermés / impraticables en hiver.

Etats traversés : Illinois, Missouri, Oklahoma, Texas, New Mexico, Arizona et Californie

Badlands Loop Road

vue des badlands

Si vous cherchez du dépaysement, cette route est faite pour vous. Avec ses bandes rocheuses dorées au milieu des plaines, on se croirait sur Mars. Située à l’ouest du Dakota du Sud, la Badlands Loop Road (ou US 40) traverse les falaises sur plus de 50 kilomètres.

Avec son paysage digne d’une autre planète, deux options s’offrent à vous. Soit filer plein gaz en appréciant la sensation de rouler en terre inconnue en solitaire, ou alors profiter de chaque virage pour se promener et prendre des photos. De nombreux panoramas et promenades prolifèrent le long de cette route. Parmi eux, les plus photogéniques sont Cedar, Norbeck et Big Foot Pass.

De la ville de Wall à Cactus Flat, vous entrez dans un décor désertique insolite, aux buttes érodées et aux couleurs flavescentes. Si la flore n’est pas très présente, la faune elle, est très développée ! Vous aurez l’occasion de croiser des bisons, chiens de prairie, bighorns, pronghorns…

Vous êtes au pays des Sioux, la réserve indienne de Pine Ridge borde la route. L’entrée du parc Badlands vous coûtera 10$ par véhicule, un prix dérisoire, car vous voilà face à certains des plus beaux paysages de l’Ouest Américain.

Harriet Tubman Underground Railroad Byway

Quoi de plus important que la liberté ? Même si la Route 66 représente l’indépendance avec ses lignes droites à perte de vue, la Harriet Tubman Byway vous régalera. Amateurs d’histoire, bienvenue sur la route de la liberté.
La Harriet Tubman Byway est un symbole réel de la quête de l’indépendance afro-américaine dans les années 1820. Cette route doit son nom au personnage éponyme Harriet Tubman, une ancienne esclave américaine ayant combattu toute sa vie pour l’abolition de l’esclavage et l’égalité des droits.

De peur d’être envoyée, dans le Sud, Harriet décide de fuir avec l’aide d’un vaste réseau d’évasion appelé « Chemin de fer clandestin ». Son seul but : gagner le Canada et surtout, être libre. Ce réseau comprenait principalement des routes clandestines et des rivières que les esclaves en fuite empruntaient.

Harriet prend la direction du nord depuis la plantation où elle travaillait dans le Maryland, direction la rivière Choptank. Elle traverse l’état du Delaware avant de rejoindre la Pennsylvanie. Ce périple dure environ 145 km et se fait principalement la nuit, pour échapper aux chasseurs d’esclaves.

La Harriet Tubman Underground Railroad Byway vous invite à retracer le parcours de cette femme. Une véritable sensibilisation à la quête de la liberté. De nombreux centres d’information, de mémoriaux, musées et même anciennes cachettes vous feront découvrir le combat d’Harriet.

Malheureusement, la route s’arrête à la frontière du Delaware. Des prolongations sont prévues afin d’atteindre l’Ontario.

La route 163 et sa vue sur Monument Valley

 

Route 163

La Route 163 s’étend sur plus de cent kilomètres, de la frontière de l’Arizona jusque dans l’Utah. Son tronçon appartient à la Trail of the Ancients, une grande route panoramique. De quoi régaler vos yeux et vos sensations !

Elle vous emmène tout droit, direction Monument Valley. Passant en son cœur, cela fait d’elle une route incontournable. D’ailleurs, vous la reconnaîtrez sûrement dans les films tels que Forrest Gump ou encore Easy Rider. On y retrouve donc le Forrest Gump Point, lieu et scène culte de ce film.

Non loin de là, au Mile Marker 13, vous prenez une photo digne des cartes postale : la longue route solitaire américaine s’étendant à perte de vue, les roches de Monument Valley protégeant l’horizon.

La route 163 est un véritable bonheur pour les riders : lignes droites, courbes en S, torsions ou changement d’altitude, vous aurez de quoi vous régaler. Cependant, on peut se sentir un peu seul, au milieu de ce désert de roches rouges. Mais cela reste un lieu idéal pour les photos.

Le long de la route, vous passerez par la ville de Mexican Hat, qui doit son nom à une formation rocheuse à la forme atypique : celle d’un sombrero mexicain.

Parcourue en seulement quelques heures, la route 163 vous fera vivre de fortes sensations.

La Vallée flamboyante : Valley of Fire, Nevada

la valley of fire

La Valley of Fire est une excellente mise en bouche des parcs naturels que l’on peut trouver autour de Vegas. Située à 80km de la capitale des casinos, la Vallée du Feu est le plus ancien et le plus grand parc du Nevada. Son paysage vous est peut-être familier, notamment grâce à la série Star Trek.

L’entrée est de 10$ par véhicule (ou 20$ par nuit passée dans le parc) et elle en vaut largement le détour. Vous voilà entouré de paysages aux roches taillées multicolores. Ces minéraux aux couleurs rouges, jaunes, or et ocres forment de somptueuses sculptures. Entre déserts, arches rocheuses, et canyons, la Valley of Fire vous offre des panoramas remarquables. Au coucher du soleil, la vallée flamboyante porte bien son nom : toutes semblent s’enflammer ! On y retrouve aussi des arts rupestres, issus des peuples anciens.

Lors de votre trajet, n’hésitez pas à bifurquer en direction de la Scenic Drive. C’est un cul de sac d’une dizaine de kilomètres, où randonnées et points de vue s’offriront à vous. Parmi eux, le Rainbow Vista, point le plus élevé du secteur, ou encore le canyon aux monolithiques couleurs crème des Whites Domes. Enfin, Fire Wave vous propose un paysage de rochers en forme de vagues bicolores, un spectacle somptueux au crépuscule. Si vous souhaitez éviter les lieux trop visités, nous vous recommandons le Pink Canyon, un lieu calme et magnifique.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre au Centre des Visiteurs, le long de la route. Faites également attention aux températures : dans le désert, il peut facilement faire 45° à l’ombre, privilégiez donc votre visite tôt le matin ou dans la soirée.

Préparez votre prochain roadtrip pour parcourir une (ou plusieurs) de ces 5 routes incontournables !

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *