USA | La Route 61 va vous donner le rythme !

publié le 8 novembre 2019

Il n’y a pas que la Route 66 aux USA, il y a aussi la route 61 ! Elle débute à La Nouvelle Orléans en Louisiane et monte jusqu’à Wyoming une bourgade du Minnesota. Pourquoi cette route est aussi mythique que la Route 66 ?…

Un itinéraire qui swingue

La route 61 s’appelle aussi « La Route du Blues », parce qu’elle débute dans le delta du Mississippi, qui est en réalité le berceau de la musique Blues (Memphis). Si vous n’êtes pas forcément amateurs, rassurez-vous il y en a pour tous les goûts !  En effet, la route 61 visite aussi la capitale du jazz (New-Orléans), et la mythique ville de Saint-Louis (blues, jazz). Ce sera aussi l’occasion d’être un peu infidèle à vos classiques pour rendre visite aux cow-boys de Nashville (musique Country). A Chicago, les Jazzmen improvisent dans la rue…
D’ailleurs, si vous êtes motards, prolongez l’itinéraire jusqu’à Milwaukee, où se trouve le Musée Harley-Davidson où a été créé la toute première Harley-Davidson.  Toute l’histoire d’Harley ainsi que de nombreux modèles de moto sont exposés sur plus de 12 000 m².

A voir sur la route…

La 61 est une belle alternative à la 66, pour les amoureux des traversées. Une manière de s’imprégner d’une autre Amérique, simple, noire, profonde, pieuse et vibrante…
Les incontournables de cette route sont nombreux, mais parmi eux :

  • Clarksdale : cette ville a vu naître de nombreux musiciens comme le rappeur Nate Dogg, Junior Parker (dit Mr Blues), John Lee Hooker (guitariste et chanteur de blues), ou encore le célèbre Muddy Waters qui y vécu jusqu’en 1943.
  • Le musée Johnny Cash : situé en plein coeur de Nashville, tout proche du Music Hall of Fame, un musée entier est dédié au baryton de l’Arkansas : Johnny Cash. Guitares, costumes, lettres, récompenses, l’occasion de s’y attarder !
  • Le Sun Studio : “Si la musique était une religion, Memphis serait Jérusalem et le Sun Studio son principal sanctuaire”, si d’apparence le slogan peut étonner, souvenez-vous que ce studio d’enregistrement a accueilli le jeune Elvis Presley, Johnny Cash, Jerry Lee Lewis…
  • BB King Museum : l’un des 3 “kings” du blues américain a un musée dédié dans son village natal du Mississippi. Vous y découvrirez toute sa vie, mais aussi des objets personnels, photos, vidéos… Un moment hors du temps
  • La plantation d’Oak Alley : Vous voulez faire une pause dans vos escapades musicales ? Dans ce cas, visitez ce site historique (1837) basé en Louisiane. Culture de la canne à sucre et chênes séculaires sont au programme
  • Les bayous du Lac Martin : parmi les escapades à ne pas rater, pensez à faire un tour en bateau sur le lac Martin pour parcourir les fameux bayous, ces marécages typiques de Louisiane…

Enfin, cet itinéraire vous gâtera plus par ces ambiances que les paysages un peu moins epoustouflants que l’Ouest Américain mais tout aussi ! Pour ne rien rater, partez avec un guide ou consultez un spécialiste pour organiser votre itinéraire.

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *