AUSTRALIE | Ayers Rock, un rocher sacré

publié le 1 novembre 2019

Ayers Rock, ou Uluru, s’élève dans la région aride du Centre Rouge, dans le nord de l’Australie. Ce géant fait de grès rouge, vieux de 500 millions d’années surgit en plein milieu du désert comme par magie. Ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est un incontournable de votre voyage en Australie.

Ayers Rock mesure 350 mètres de haut, la particularité de cette roche de grès est d’être d’un seul tenant. C’est le deuxième plus grand monolithe, au monde. Le premier est aussi en Australie, mais dans un autre endroit beaucoup moins accessible : Kata Tjuta, ou les monts Olga.

Quand s’y rendre ?

Au lever et au coucher du soleil, le spectacle est fabuleux car Ayers Rock change de couleur au fur et à mesure de la montée ou de la descente de l’astre. Après les rares orages, le rocher se trouve au sommet de sa beauté puisqu’en descendent des dizaines de torrents dans des minis canyons creusés par l’érosion. C’est en tous cas ce que disent les rangers.

Une ascension très chère…

Depuis le 26 octobre 2019, il est interdit de marcher sur le rocher. En effet, la raison n’est pas forcément environnementale, même si cela lui permet d’être préservé. Pour le peuple Anangu, des aborigènes de la région, Ayers Rock est un lieu sacré. Marcher sur ce rocher pourrait provoquer la colère des Dieux. Votée il y a déjà deux ans par les autorités des parcs. Ne vous y risquez pas sous peine de vous exposer à une amende salée. Profitez-en plutôt, pour faire une promenade aux alentours, ou simplement vous asseoir et admirer le spectacle !

 

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *