USA | Venice Beach les canaux de Los Angeles

publié le 15 novembre 2019

Tout le monde a déjà entendu parler de Venice Beach, ce quartier branché de Los Angeles. Vous avez peut-être surtout vu les images de ces body-builders surdimensionnés s’entraînant à Muscle Beach, ces filles sexy en rollers déambulant parmi les vélos sur la piste cyclable ou encore les jolies maisons au look futuristes sur la promenade du bord de mer. Moins nombreux sont ceux qui ont marché quelques centaines de mètres en retrait de la plage et découvert les canaux de Venice et encore moins connaissent leur origine…

Comment Venice Beach est devenu branché ?

Petit coin d’Europe niché à 2 pas duPacifique, Venice Beach est né de l’imagination du millionnaire Abbot Kinney. Fort de ses voyages à travers l’Europe, ildécide de s’installer sur la côte Pacifique des États-Unis après avoir fait fortune à l’Est dans l’industrie du tabac. L’Europe lui manque, il décide donc de faire revivre Venise en creusant une 30aine de canaux à côté de l’océan. Une véritable attraction touristique pour les californiens. Les travaux, entamés en 1904, sont pratiquement achevés 2ans plus tard. Dans les années 1940, alors que le pays tout entier est encore sous le poids de la prohibition, Venice Beach, est le lieu de villégiature favori des soldats en permission. Ici, l’alcool coule (presque) à flots, et les maisons closes, bien qu’interdites, ne sont pas introuvables. Dans les années 1930, le rêve de Kinney est escamoté ; la découverte de gisements de pétrole conduit les autorités à réduire Venice Beach à quelques canaux, encore visibles aujourd’hui.

Que faire à Venice Beach ?

Si vous êtes de passage à Los Angeles, plusieurs activités s’offrent à vous, mais certaines sont immanquables !

  • Se détendre en marchant sur le pier ou les pieds dans le sable de Venice City Beach. Non, vous ne rêvez pas, c’est bien ici que Pamela Anderson court avec un maillot rouge pour le générique d’Alerte à Malibu !
  • Visitez les canaux de Venice et s’époustoufler devant les maisons d’architectes, entre Venice Boulevard et Washington Boulevard, tout autour de Dell Avenue.
  • Se faire un torticolli à Venice Beach Recreation Center en regardant les figures des skaters
  • Se balader et prendre en photo les oeuvres de street-art dans le quartier
  • Faire un tour de vélo ou en trottinette électrique sur la piste cyclable, typique !

Quelques kilomètres plus loin, la plage de Santa Monica est l’une des plus représentatives de l’esprit californien. Ici, le culte du corps et de l’apparence est omniprésent. Les body-builders qui s’entraînent sur la plage côtoient des acrobates et autres contorsionnistes. Les cyclistes croisent les joggeur  et les lifeguards semblent sortis tout droit d’une série américaine. Vous verrez souvent flotter le drapeau américain ; un patriotisme affiché qui peut surprendre le public européen, mais qui n’est cependant pas omniprésent dans les conversations ; les habitants préféreront discuter de votre séjour et de votre rêve californien

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *