USA | Un voyage en Harley, inoubliable

publié le 17 juillet 2020

Benoît et Coraline ont découvert l’Ouest américain en Harley-Davidson… Un voyage inoubliable…

Qui êtes-vous ?

Nous sommes en couple depuis 17 ans, parents de deux enfants. Notre passion c’est la moto, nous avons tous les deux le permis moto. D’ailleurs, nous nous sommes connus au travail grâce à ce béguin commun. Benoît a fait sa demande en mariage au cours d’une balade à moto sur le lieu de notre premier baiser. En haut d’un terril (montagne du Nord) réaménagé en parc de loisirs. La moto a toujours été dans notre vie…

D’ailleurs, vous avez utilisé la thématique de votre voyage en Harley pour votre mariage ?

Oui, nous avons axé le thème du mariage sur celui de notre voyage. Un livre sur L’Ouest Américain accompagnait notre livre d’or et les tables portaient chacune le nom d’une étape et une photo extraite de notre parcours. L’urne était accompagnée d’une explication du voyage (moto choisie, trajet) afin que tous, familles, collègues et amis puissent nous aider à concrétiser notre rêve : un voyage en Harley aux Etats-Unis.

Comment vous sentiez-vous la veille de votre départ ?

Nous étions très stressés au départ car c’était pour nous le voyage de toutes les premières fois. Première fois sans les enfants, première fois que l’on quittait le sol français et première fois en avion. Dans l’avion, nous faisions déjà connaissance avec une partie du groupe. Arrivée à Las Vegas, nous sommes accueillis par notre guide et découvrons une partie de la ville le soir même trop énervés pour aller se coucher…

Racontez-nous votre voyage en Harley…

Tout d’abord, nous récupérons notre Road King qui sera notre monture pour le reste du voyage en Harley.

A peine sortis de Las Vegas nous voilà déjà dans le désert par 45°C et de magnifiques lignes droites semblant être interminables. Très rapidement nous rejoignons la “Mother Road 66” et parvenons à Oatman, village typique de chercheurs d’or et rempli d’ânes en liberté.

Au cours d’une pause déjeuner à Williams, on découvre le Coca à volonté dans des verres de 75 cl et nos premiers burgers traditionnels américains. Cela nous mène au Grand Canyon le soir même, splendide, majestueux il n’existe pas assez de superlatif pour le décrire, surtout au coucher de soleil.

Le lendemain départ pour Monument Valley. Neuf familles y vivent encore de manière traditionnelle dans des Hogans, sortes d’igloo en terre cuite. Nous profitons d’une excursion au milieu du parc, accompagné par un guide Navajo qui nous jouera un air de flûte sous la grotte de l’aigle. Puis nous prenons la route vers Moab, étape incontournable Goosenecks où la rivière San Juan serpente à plus de 300 m plus bas. Nous poursuivons notre voyage parmi les parcs naturels en passant par Canyonlands, ou encore Bryce Canyon puis retournons à Las Vegas par Zion National Park.

 

Moment triste à Las Vegas après avoir restitué notre monture : 1 500 miles parcourus ensemble. Nous profitons tout de même de Sin City : soirée casino et spectacle. Que rêver de plus pour un voyage de noces que de voir le spectacle des jets d’eau du Bellagio en amoureux ?

Le lendemain après une nuit extraordinaire au 38éme étage du Planet Hollywood nous allons faire les emplettes dans les “Outlets de Vegas”. L’occasion de ramener quelques souvenirs. Même si nos meilleurs souvenirs ne sont pas dans nos bagages mais dans nos yeux et notre cœur.

Que retenez-vous de ce voyage en Harley ?

Cet esprit de liberté qu’on trouve aux Etats-Unis, ce sentiment de sécurité. Le fait de laisser son casque sur sa moto reste pour nous encore surprenant. Cette tolérance, la facilité que l’on a eue à aborder les autochtones. Ce côté agréable et bienveillant.

Nous resterons marqués à vie par ce voyage. Nous ne pensons plus qu’au fait de le refaire, accompagnés de nos enfants. Pour leur faire partager ces paysages tous plus somptueux les uns que les autres.

Nous sommes revenus, de ce voyage en Harley, plus détendus que jamais, fatigué mais détendus. Ce voyage nous a permis de remettre en cause notre manière de conduire. En effet, quand on voit les carrefours américains à 4 stops où règne la politesse, cela nous donne une vraie leçon de savoir-vivre et de savoir-être. Nous sommes devenus plus tolérants sur la route et dans la vie, et nous essayons de convaincre tout notre entourage.

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *